Forum dédié à la trilogie de GN se jouant dans le monde de Faërie


    Le Livre des Âges

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 92
    Date d'inscription : 24/06/2012

    Le Livre des Âges

    Message  Admin le Dim 24 Juin - 22:04

    Le présent ouvrage a pour but de clarifier la ligne temporelle de nos mondes. Nombreux sont ignorants sur ce sujet, et ont le droit de connaître leur propre histoire. Il est nécessaire à chacun de savoir d'où il vient; le passé est la base de toute réflexion sur le présent, et de toute hypothèse sur le futur.
    Les textes qui suivent sont basés sur les dernières théories scientifiques de notre monde, et des autres également. Je ne peux en aucun cas garantir leur exactitude ainsi que leur pertinence, car je ne suis pas moi-même le savant qui les ai formulées. Je ne fais que rapporter ici – en veillant à être le plus précis possible, selon les récits que j'ai pu écouter de par le monde – les dires de personnes apparemment qualifiées en ce qui concerne notre monde, les nombreux autres et leur histoire.

    J'ai reçu de nombreuses hypothèses de création, de déroulement d'une ère ou d'ordre historique différentes. Imaginez le travail que cela a représenté pour moi de trier ces théories divergentes, et d'en prélever les fragments qui tendent au mieux vers la vérité! J'ai choisi délibérément de laisser de côté beaucoup de ces propositions, afin de ne me concentrer que sur ce qui semblait le plus juste aux yeux de la gent scientifique. Ci-dessous se trouvent donc les énoncés savants qui m'ont été proposés à de nombreuses reprises, et sur lesquels les Hommes du Savoir semblent d'accord.


    - Albérion de Simevie -

    Chroniqueur du Royaume de Fulmonia
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 92
    Date d'inscription : 24/06/2012

    Re: Le Livre des Âges

    Message  Admin le Dim 24 Juin - 22:06

    Genèse

    A l'origine, il n'était que le Rien, le Néant. Il est impossible de le décrire, étant donné qu'il n'était aucun oeil pour l'observer. C'est de cette profonde abîme de vide qu'émergea la Conscience, première entité dotée d'un semblant de vie. Celle-ci réalisa que la perfection ne pouvait être atteinte en l'absence d'une quelconque Existence. De cette constatation naquit la Déesse. Sa créatrice étudia le Néant, puis en détourna quelques particules pour en fabriquer une infime partie de Tout. Devant son succès, elle recommença et assembla le Tout qu'elle avait créé, afin de faire naître la Déesse; elle était Le Tout, opposée et complémentaire au Néant pour atteindre un équilibre parfait.

    La Déesse prit beaucoup de temps à assimiler sa naissance, à comprendre ce qu'elle était, qui elle était, et ce dont elle était capable. Elle se découvrit rapidement un important désir de création; c'est ainsi qu'elle façonna les mondes.
    Elle commença par créer le monde des Rêves, Fan Tasia. Elle s'y attela durant des milliers de nuits, et vit sa création évoluer à chacun de ses réveils. Elle en dessina les contours, en remplit les formes, et y fit vivre toutes les créatures qu'elle imagina lors de son sommeil. Puis elle commença à se perdre, mélanger ses désirs, voir flou durant ses rêves... Elle se surprit de plus en plus à se réveiller en grand trouble, voire même en effroi. Mais elle poursuivi sa création nocturne, et, sans s'en rendre compte, elle fit naître un second monde, parallèle au premier. Il s'agissait de Fan Nocta, le monde des Cauchemars.
    Puis elle se mit à créer de jour. Ce choix lui ouvrit l'esprit à une toute autre forme de pensée; elle réfléchit à une base de travail pour ses prochains mondes. Elles pensa à une manière de décomposer le Tout pour le reformer à sa manière, d'une façon propre à chaque monde. Elle imagina alors six mondes différents, d'où elle puiserait la matière dont elle aurait besoin pour créer la suite. Elle donna naissance à Fan Terra, où la terre se répand, à Fan Eta, où l'air murmure, à Fan Suella, où l'eau se déverse, à Fan Fega, où les flammes crépitent, à Fan Luma, où la lumière brille, et finalement à Fan Ebra, où les ombres se glissent.
    A partir de ces mondes élémentaires, la Déesse décida de débuter le monde le plus important, le plus varié, l'Unique: Fan Unita, le monde des Hommes. Elle mit tout son savoir dans cette création, y mêla des parties de chacun des précédents. Durant le jour, elle créait Fan Unita, et durant la nuit, elle continuait à entretenir Fan Tasia et Fan Nocta. Bien entendu, elle n'eût alors plus le temps de peaufiner les six mondes élémentaires. Elle prit alors quelques semaines de pause dans l'édification de Fan Unita, et créa six entités pour régner sur ces mondes. Elle les nomma Maîtres Elémentaires pour les quatre premiers. Elle ne put pas garder ce nom pour les deux derniers, car ils étaient réellement différents. Elle appela alors Aclari le Maître de Fan Luma et Som'Bria le Maître de Fan Ebra.
    La Déesse se rendit également compte qu'elle ne pouvait pas s'occuper de Fan Tasia et Fan Nocta durant le jour, alors elle donna naissance à Songe et Tenebra, chacune régnant sur son monde lorsqu'elle ne dormait pas.
    Et elle eût à nouveau le temps de travailler pleinement à Fan Unita. Elle perfectionna ce monde détail après détail. Elle caressa chaque brin d'herbe, arrosa chaque graine, embrassa chaque nouveau-né, et en arriva enfin à sa touche finale: elle mis au monde sa plus belle créature, l'Homme.

    Notre monde ainsi créé se développa rapidement, baigné par l'amour de la Déesse. La Conscience assista à cette évolution zélée et prit peur; car la Conscience n'a jamais été préoccupée que par l'Équilibre. Et cette montée en force de la Déesse et de ses créations commençait à perturber l'harmonie qui régnait entre le Rien et le Tout.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 92
    Date d'inscription : 24/06/2012

    Re: Le Livre des Âges

    Message  Admin le Dim 24 Juin - 22:09

    Premier Âge

    Devant cette menace de l'Équilibre parfait, la Conscience n'eût alors d'autre choix que de se répandre parmi les créations de la Déesse. Elle se fragmenta en milliards d'éléments infimes; elle cessa d'exister en tant qu'entité et devint la conscience de chacun. Les Hommes furent les plus réactifs à cet éveil et commencèrent à s'émanciper de la Déesse. Cette dernière laissa ses créations voler de leurs propres ailes, heureuse de les voir autonomes. Elle se retira pour prendre un repos bien mérité.

    Les Hommes, qui au départ étaient sous l'oeil trop attentif de la Déesse, se mirent à prendre de plus en plus d'initiatives. Ils bâtirent leurs maisons selon leurs goûts, commencèrent à chasser, cueillir et pêcher, et créèrent des oeuvres artistiques à base de plantes et de pierres. Puis ils décidèrent de vivre par groupes, selon leurs pensées, leurs affinités et leurs habitudes. Il s'en dégagea des ethnies différentes, chacune suivant sa propre évolution. Ils en vinrent à prospérer parmi toutes les autres créations de la Déesse.

    Il existe beaucoup d'explications différentes concernant la réaction à la fragmentation de la Conscience. Les plus célèbres théories, dites "horelistes" (du savant Horel, premier Homme à énoncer cette hypothèse), présentent toutes les créations de la Déesse comme ayant été touchées par la Conscience. Elles se basent sur une chaîne de déductions: l'Homme est semblable à l'animal, donc l'animal a également reçu sa part de conscience, et à un certain stade, l'animal est semblable à la plante, qui donc dû être touchée aussi, et ce raisonnement s'applique finalement à toute chose présente sur le monde. Mais dès sa première formulation, Horel a précisé que plus une chose s'éloignait de l'Homme, moins elle était réactive à la Conscience. Ce qui explique pourquoi une pierre ne peut décider de voyager à travers le monde... Mais Horel était intimement persuadé qu'un banal roc pouvait choisir de se déplacer de lui-même, s'il avait été particulièrement touché par la Conscience. Il n'a jamais pu prouver cette conviction personnelle, et elle est assez rapidement restée en retrait.

    Pour en revenir aux Hommes, il ont donc vécu dans la paix durant des années, parmi leurs semblables. Ces populations se mirent alors à se créer une dimension spirituelle nouvelle; certes, tous croyaient en la Déesse, mais l'imagination des Hommes leur permit de façonner des entités nouvelles. Elles naquirent de la même manière que la Déesse naquit de la Conscience au commencement de la Genèse.
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 92
    Date d'inscription : 24/06/2012

    Re: Le Livre des Âges

    Message  Admin le Dim 24 Juin - 22:10

    Second Âge

    Ces nouvelles entités furent appelées Dieux Mineurs, car ils avaient vu le jour de la même façon que la Déesse. Cette dernière ne réagit pas à leur venue. Selon elle, il était normal que ses créations deviennent créatrices à leur tour; elle leur avait transmis ce qu'elle était, et son âme exploratrice se retrouvait en chaque Homme. Elle les laissa alors dans leur autonomie, et observa de loin la façon dont les Dieux Mineurs modifièrent le mode de vie de leurs créateurs.

    Il y eu de nombreux Dieux Mineurs, chacun puisant sa force dans la croyance des Hommes. Il serait impossible d'en faire une liste exhaustive, surtout que beaucoup ont disparu peu après leur naissance, suite à la mort de leurs créateurs peu nombreux. En effet, lorsque un Dieu Mineurs perd ses adorateurs, il disparaît à tout jamais. Certains penseurs sont persuadés qu'il en va de même pour la Déesse, et qu'elle s'en irait pour toujours si les Hommes venaient à ne plus croire en elle. Mais cette théorie est très controversée, et en réponse, d'autres penseurs affirment qu'elle n'aurait pas pu vivre avant que ses créations ne naissent... Ce qui créé un paradoxe temporel... Mais on ne sait à l'heure actuelle pas encore comment tout ce système de divinités fonctionne.

    Toujours est-il que les Hommes se sont pris d'un élan explorateur, tout comme la Déesse. Et ils en vinrent à se déplacer dans le monde, et rencontrer d'autres peuples. Ils tentèrent de communiquer, de partager leurs cultures, et d'échanger leur savoir. Mais chaque Homme vit en l'autre une menace. Et tout dégénéra lorsqu'ils commencèrent à effleurer le sujet des Dieux Mineurs. Chaque population était persuadée que seuls ses Dieux étaient véritables, et qu'il n'en existait pas d'autres. Des tensions naquirent alors très vite entre ces ethnies, qui ne se virent bientôt plus seulement comme différentes, mais aussi comme ennemies. La haine s'empara des esprits des Hommes, et chacun cria de fureur au nom de ses Dieux Mineurs. Ces derniers, créés par leurs adorateurs, suivaient obligatoirement la pensée de leurs créateurs, et d'énormes guerres menacèrent d'éclater sur tous les plans, autant entre les Hommes qu'entre leurs Dieux...

    Les créations de la Déesse faillirent toutes disparaître sous les impulsions de leur conscience – ou inconscience, dans ce cas précis. Et une telle destruction d'une partie majeure du Tout aurait ramené une domination du Néant, brisant ainsi l'Équilibre instauré par la Conscience lorsqu'elle créa la Déesse...
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 92
    Date d'inscription : 24/06/2012

    Re: Le Livre des Âges

    Message  Admin le Dim 24 Juin - 22:11

    Troisième Âge

    Le monde ne dut son salut de la destruction que grâce à l’intervention de la Déesse. Celle-ci assistant au spectacle depuis son royaume, ne put plus agir pour raisonner les Hommes. Elle était restée trop longtemps observatrice, et n'avait plus assez d'emprise sur ses créations pour les arrêter. Une certaine Kaliopa, historienne et chercheuse en divinités, a présenté une thèse comme quoi ce serait l'apparition des Dieux Mineurs qui aurait rendu l'action de la Déesse impossible. Elle était persuadée que parce qu'ils s'étaient mis à croire en leur Dieux Mineurs, les Hommes s'étaient éloignés de la Déesse, en termes de foi. Et cette dernière aurait ainsi perdu une partie du contrôle de ses créations. Mais à nouveau, on entre dans un débat difficile, car il n'existe aucune preuve connue à ce sujet.

    La Déesse ne put donc pas agir sur les Hommes pour leur faire éviter la catastrophe. Alors elle sombra dans une tristesse sans nom, se recroquevilla sur elle-même, et pleura toutes les larmes de son corps. Elle resta dans cet état durant des années, et ses pleurs ne cessèrent pas. On a nommé plus tard cette période "Kel Suella"("La Grande Pluie"), selon ce que vécurent les Hommes à ce moment.

    En effet, la Déesse ne s'en rendit pas compte, mais ses larmes se déversèrent sur le monde, et pénétrèrent dans chaque rocher, dans chaque nuage, dans chaque pétale, dans le corps de chaque animal et surtout, dans le coeur de chaque Homme, et dans l'esprit de chaque Dieu Mineur. Le monde changea petit à petit, tout au long de Kel Suella. La première modification, et l'une des plus importantes, fut l'émancipation des Dieux Mineurs. Ceux-ci prirent conscience de tout ce qui arrivait, et de leurs fidèles qui se battaient en leur nom. Ils en parlèrent alors à leurs adorateurs, pour les raisonner. Les Hommes, devant ce changement soudain de leurs divinités, s'inquiétèrent, et la plupart ne firent plus confiance à ceux qu'ils avaient créé par leur imagination. De nombreux Dieux Mineurs disparurent à ce moment. Mais les Hommes furent vite touchés par les Larmes de la Déesse, à leur tour. Ce fut la seconde modification du monde, la plus importante: les Larmes contenaient l'essence de la Déesse, et cette essence fit se réveiller en chaque Homme l'élément principal de sa conception. Les corps se modifièrent peu à peu, pour en arriver, à la fin de Kel Suella, à l'apparition de six races nouvelles.

    Les Hommes ayant été créés principalement à partir de Fan Terra rapetissèrent, une barbe poussa à leur menton, et leurs bras devinrent plus fort, tout comme leur volonté; ils se nommèrent les Nains.
    Ceux qui étaient plus étroitement liés à Fan Eta grandirent, gagnèrent en beauté et en noblesse, et leurs sens se développèrent intensément; on les nomma les Elfes.
    Ceux qui provenaient plutôt de Fan Suella virent des écailles pousser sur leur corps, leurs doigts se palmèrent faiblement et des branchies leur apparurent, leur permettant de respirer sous l'eau; il furent appelés les Hommes-Lézards (et Squamates par la suite, mais la raison de ce changement est trop complexe pour être énoncée ici).
    Ceux qui étaient conçus en majorité à partir de Fan Fega devinrent plus grand et plus robustes, leur peau durcit, et leur force grandit énormément; ils prirent le nom d'Orcs.
    Ceux qui étaient issus de Fan Luma prirent un teint plus blanc, furent habités d'un esprit pacifique hors du commun et apprécièrent de plus en plus la vie au soleil; ils furent désignés sous le nom de Solariens.
    Ceux que la matière de Fan Ebra habitaient virent leur peau s'assombrir, leur agilité s'accrut, et ils se tinrent de plus en plus dans l'ombre, qu'ils maîtrisaient et appréciaient; on leur donna le nom de Sélénites.
    Et enfin, ceux qui étaient conçus de parts égales de chaque monde ne changèrent pas, ils restèrent Hommes.

    Mais tous furent touchés par les Larmes, et ces dernières eurent un effet miraculeux sur leur coeur et leur esprit; dès le premier contact, l'essence de la Déesse se répandit dans le corps des Hommes et leur permit de cerner la notion d'Équilibre, de laquelle découlait celle d'égalité. Pour la Déesse, toutes ses créations étaient uniques et semblables à la fois; chacune avait été façonnée d'une manière différente, mais toutes avaient été conçues à partir de l'esprit créateur de la Déesse. Et donc, chacune d'entre elles devait considérer l'autre comme son égal.

    Cette nouvelle prise de conscience fit cesser les conflits avant que tout ne tourne au désastre. Elle sauva le monde. Mais en étudiant la situation actuelle, on peut mettre en doute l'effet des Larmes sur la durée, puisque nombreux sont ceux qui ont abandonné cette notion d'égalité et d'Équilibre... Mais à nouveau, nous sommes en débat constant sur ce sujet: si tous faisaient le Bien, est-ce que l'Équilibre serait respecté? Ou bien cet Équilibre ne doit nullement se situer sur une question manichéenne, mais plutôt sur un concept plus vaste, de Tout et de Rien? Il serait trop difficile de résumer ceci ici.

    Toujours est-il que certains Hommes furent plus intensément touchés par les Larmes de la Déesse, et ne reçurent pas seulement un regard nouveau sur le monde, mais également un moyen de le modifier, de le remodeler, afin qu'il corresponde au mieux à l'Équilibre nouvellement découvert. On appela ces Hommes des Francs-Rêveurs, en référence à la manière dont la Déesse créa les deux premiers mondes, Fan Tasia et Fan Nocta. Ces Francs-Rêveurs obtinrent la capacité d'influencer leur entourage, et parfois l'univers entier, voire d'autres mondes... Leur puissance de création dépendait de l'intensité de leur contact avec les Larmes. On reconnut vite de nombreux Francs-Rêveurs, que l'on nomma populairement Héros, Légendes ou encore Puissants.

    Aujourd'hui, les Francs-Rêveurs sont ceux qui font avancer l'Histoire, qui se battent pour leurs convictions, qui transmettent les idées révolutionnaires, qui rassemblent les peuples. Ils sont présents partout, afin de modifier les mondes pour que l'Équilibre soit respecté dans chacun d'eux. Bien entendu, certains se sont éloignés de cette voie, et ont perdu le sens de l'égalité que leur avait apporté la Déesse, et ont commencé à utiliser leur don pour accumuler richesses, pouvoir et puissance... Après tout, c'était inévitable, venant des Hommes... Même touchés de si près par la Déesse, ils en restent des Hommes, libres d'agir comme ils l'entendent, quitte à plonger dans le mal. Mais les Francs-Rêveurs sont nombreux, et beaucoup ont laissé germer en eux la graine de l'Équilibre, et sont prêts à tout pour la faire croître sur l'univers entier également. La Déesse a-t-elle désiré toucher plus fortement certains Hommes? Nul ne le sait, mais une chose est certaine: tout est entre les mains des Francs-Rêveurs!

    Contenu sponsorisé

    Re: Le Livre des Âges

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 21 Jan - 14:59